PDA

Voir la version complète : MALAISE VAGAL



bernardm41
03/09/2009, 12h30
Bonjour à toutes et à tous,
j'ai participé aux 100 kms de THEILLAY le 28 aout dernier, terminé en 12h10 sans problème. j'ai géré ma course comme prévu, ayant toujours couru et m'arrêtant 3 minutes à chaque ravitaillement, plus 10 miutes au 60ème km pour changement de chaussettes et tee shirt.
J'ia beaucoup bu mais malgré la chaleur ne me suis jamais aspergé la tête.
Jusqu'à 10 minutes après l'arrivée, j'étais très bien, facile, aucune sensation de fatigue, ni crampe. Par contre, 10 mns après, j'ai fait un malaise et malgré m'être allongé les jambes relevées puis dans sous perfusion dans le véhicule des secouristes, j'ai dû être conduit aux urgences car mon état 1h30 après n'allait pas mieux.
Après une nuit sous perf à l'hôpital, je suis comme neuf, plus aucune séquelle de cette baisse de forme.
Donc, ma question, est ce que quelqu'un a déjà connu cela et comment faire pour éviter que cela se reproduise, surtotu que je fais les 100 kms de MILLAU le 26 septembre
Je cours depuis de nombreuses années, j'ai déjà couru des ultras, et pour finir j'ai 42 ans et suis en bonne santé
Merci d'avance
cordialement
Bernard

manu
03/09/2009, 12h35
Salut Bernard,

Tu appelles le petit Nicolas au 06.17.23.44.26 et tu lui demandes un conseil, il est habitué aux longues distances et aux malaises vagal:D

Ok, je sors

Koline
03/09/2009, 15h13
Bonjour à toutes et à tous,
j'ai participé aux 100 kms de THEILLAY le 28 aout dernier, terminé en 12h10 sans problème. j'ai géré ma course comme prévu, ayant toujours couru et m'arrêtant 3 minutes à chaque ravitaillement, plus 10 miutes au 60ème km pour changement de chaussettes et tee shirt.
J'ia beaucoup bu mais malgré la chaleur ne me suis jamais aspergé la tête.
Jusqu'à 10 minutes après l'arrivée, j'étais très bien, facile, aucune sensation de fatigue, ni crampe. Par contre, 10 mns après, j'ai fait un malaise et malgré m'être allongé les jambes relevées puis dans sous perfusion dans le véhicule des secouristes, j'ai dû être conduit aux urgences car mon état 1h30 après n'allait pas mieux.
Après une nuit sous perf à l'hôpital, je suis comme neuf, plus aucune séquelle de cette baisse de forme.
Donc, ma question, est ce que quelqu'un a déjà connu cela et comment faire pour éviter que cela se reproduise, surtotu que je fais les 100 kms de MILLAU le 26 septembre
Je cours depuis de nombreuses années, j'ai déjà couru des ultras, et pour finir j'ai 42 ans et suis en bonne santé
Merci d'avance
cordialement
Bernard


Salut Bernard, cela ne me fait pas penser à un malaise vagal qui ne dure que quelques mn et pur lequel on se rétablir très rapidement mais plutôt à une grosse déshydratation d'où la durée de récupération et le besoin de la perfusion y compris à l'hosto.

La question est de savoir comment tu t'es hydraté tout au lond de ta course. boisson de l'effort ou eau plate seulement... pour cette dernière, il y a le risque d'hyponatrémie (dosage sodium dans le sang). Le sodium est un garant de l'hydratation de l'organisme. a l'hosto, ils ont dû te faire une perf' de sodium mélangée à du glucose pour faciliter son passage.

Repense bien à la chaleur rencontrée et l'hydratation... la faille est là sur ton 100 bornes.

Bon rétablissement !

Koline

Bamban
03/09/2009, 23h21
Salut Bernard,

Comme Koko, je ne vois pas trop ce qui te fait dire qu'il s'agit d'un malaise vagal...
J'en ai eu 2, et à chaque fois au repos complet. Les symptômes : état nauséeux et pouls qui tourne au ralenti, le tout durant une dizaine de minutes. Etait-ce ton cas ?

A+

Bamban

bernardm41
04/09/2009, 07h36
Merci pour vos réponses,
Je parle de malaise vagal car ce sont les médecins qui pensent qu'il s'agit de cela, mais à vrai dire, aucun n'a pu me dire vraiment de quoi il s'agissait et les raisons de ce malaise. Au début, c'était un voile je ne tenais plus debout et avait envie de dormir puis une heure après, malgré une perf, je ne tenais toujours pas debout, j'avais de plus en plus envie de dormir et surtout avais très froid,
Concernant la course, je me suis hydraté comme il faut, chaque ravito, je m'arrêtais et buvais deux à trois verres, un de glucose, un d'eau plate, et un de temps en temps de coca ou un fond de bière, je prenais également à manger, un demi morceau de sucre et du salé (saucisson sec, pain rillettes, gateaux apéro), ainsi que cachets de sodium et gels énergétiques
Par contre où j'ai pu merder, malgré la chaleur (faisait quand même pas 30° comme en 2008 mais plutôt 25° l'après midi) je ne me suis jamais mouillé la tête et le reste, je me rase la tête mais je cours toujours avec un bandana.
Petit truc que j'ai oublié de dire aussi mais je ne sais pas si il y a un rapport, dès le début de la course à 06h30 et malgré la fraicheur (5°), j'avais les doigts des mains gonflés qui m'obligeait à les tremper dans l'eau à chaque ravito.
A l'hopital, c'était des perf de sodium et glucose.
Voilà, en fait, je ne sais pas ce qu'il m'est arrivé mais je veux le savoir en vue de MILLAU dans 3 semaines car je n'ai pas envie de repasser par la case hopital et je ne crois pas que mon accompagnatrice me suivra longtemps dans ce cas là.
Merci beaucoup d'avance
Bernard

circadien diabetique
04/09/2009, 07h39
Salut Bernardm41,

Je suis très content pour ta course, mais pas pour l'après- course, quand je suis arriver il faisait déjà chaud, alors pour toi sa devait être dure la fin de course, moi aussi j'ai galéré sur la deuxième parti de course, le parcourt monotone et avec plein de faux plat, bon rétablissement et attention à Millau

Circadien diabetique

olivier74
04/09/2009, 08h44
tu devrais peut être voir un médecin et lui expliquer tout ça non :confused::confused:...
Sur ce genre de pépins, un peu sèrieux quand même, je ne suis pas sûr que le forum soit le meilleur moyen de trouver la solution :rolleyes:..
Par contre, c'est bien de nous tenir informé des résultats dés que tu en sais plus .
ça ma paraît important que tu en saches un peu plus avant Millau.
bon courage

LeSanglier
04/09/2009, 09h48
tu devrais peut être voir un médecin et lui expliquer tout ça non :confused::confused:...


Bien d'accord avec 074, en choisissant bien le médecin, pour qu'il ne te dise pas simplement "vous n'aviez qu'à pas courir 100 km". D'ailleurs à l'hopital, tu n'as pas eu droit à une analyse de sang ? Tu as peut-être une insuffisance de quelque chose ?

J'ai eu aussi le droit à un malaise vagal une fois ou deux, et c'est vrai que ça ne ressemble pas vraiment à ce que tu relates là.

Bon courage, et tiens-nous au courant.

gorkys
04/09/2009, 10h07
Bien d'accord avec 074, en choisissant bien le médecin, pour qu'il ne te dise pas simplement "vous n'aviez qu'à pas courir 100 km". D'ailleurs à l'hopital, tu n'as pas eu droit à une analyse de sang ? Tu as peut-être une insuffisance de quelque chose ?

J'ai eu aussi le droit à un malaise vagal une fois ou deux, et c'est vrai que ça ne ressemble pas vraiment à ce que tu relates là.

Bon courage, et tiens-nous au courant.

Salut à tous,

Pour moi, cela ne ressemble pas à cela non plus...à la base vie de Luz St-Sauveur au GRP (tout comme à la Mongie au GRP 2008)... j'ai fait des malaises vagaux, comme le medecin pompier m'a dit... je suis tombé dans les pommes carrément...ça a duré 3 secondes et après 15 minutes de repos + contrôle tension + manger , c'est reparti (du moins cette année - j'ai terminé en 37h48)...mais je connais la cause...soins de grosses ampoules avec ENORME aiguille sur Petite Nature = tombe dans les pommes... rien à voir avec chaleur et/ou hydratation...

Ton cas me parait beaucoup plus sérieux que juste tombé dans les pommes, chose que tu n'as pas fait apparemment...

Sûrement un manque de quelque chose dans le sang...tiens nous au courant...et attention à Millau !

Tony

bernardm41
04/09/2009, 17h12
A nouveau merci de vos réponses,
tout d'abord pour vous rassurer, le cerveau n'est pas touché car j'ai bien sûr demandé des explications aux différents médecins (course + hôpital) les raisons de ce malaise et si je viens sur le forum demander des conseils, c'est que eux n'ont pas pu me donner de véritables réponses. Tous se contentent de dire en gros que c'est à cause de la distance, pourtant on ne finit pas tous à l'hôpital.
J'ai effectivement fait deux prises de sang à l'hôpital une en arrivant et une le lendemain matin et il n'y avait rien de spécial, juste le samedi soir que mes efforts physiques avaient déclenché un truc médical mais c'est tout.
J'ai pris rendez vous avec mon médecin traitant qui m'a filé une ordonnance pour de nouvelles analyses sanguines que je dois faire en début de semaine prochaine puis aller le voir pour justement essayer de trouver le pourquoi du comment.
Voilà en gros où j'en suis. J'ai retrouvé mes forces très vite puisque le lundi j'ai fait du vélo et le mardi suis allé trottiner tout doucement et aucune séquelle, si ce n'est bien sûr les jambes un peu lourdes et encore.
Et promis je vous tiendrai au courant des avis médicaux que je recevrai
Bonne continuation à tous
Bernard

Said
04/09/2009, 23h22
Salut Bernard

Comme l'ont judicieusement fait remarquer Manu et O74 les infos que tu peux récolter sur le forum n'ont qu'un interêt secondaire (info) , fais toi suivre par une seule personne qui en fin de compte pourra faire une synthèse de la situation.
J'ai lu ta description à plusieurs reprises et en arrive à la conclusion suivante:
j'ai l'impression que le problème n'est pas d'ordre hydrique; tu dis toi même avoir regulièrement bu. Une syncope vagale est un phénomène transitoire; il suffit en général d'administrer un peu d'atropine (qui va bloquer le système para-sympathique) pour lever les symptômes; entre autre basse fréquence cardiaque responsable d'une mauvaise perfusion cérébrale qui explique le "tomber dans les pommes".
Il aurait donc été très interessant de savoir comment était ta fréquence cardiaque après l'épreuve: plutôt basse (entre 45 et 60) ou bien plutôt haute ( pouls à 3 chiffres) ?? Même chose pour la tension arterielle: quelle valeur en début de malaise á confronter avec ta tension habituelle.
Un autre élément manque; c'est ta température lors de ton malaise.

La symptomatologie pourrait evtl. faire penser à une insolation mineure ; si ça devait être le cas les perfusions (qu'elles soient salées ou sucrées) n'ont pu que participer à l'amélioration qui s'est faite durant la nuit. Tu dis toi même qu'il a fait chaud (du moins tu l'a ressenti tel que).
Tout cette analyse suppose qu'en début de course tu étais en forme; pas d'infection ou autre grippe même mineure . Restent les doigts enflés en début d'effort ... difficile à classer; peut être tout simplement des problèmes de colonne cervicale ?

Koline
05/09/2009, 09h22
Salut Bernard

Comme l'ont judicieusement fait remarquer Manu et O74 les infos que tu peux récolter sur le forum n'ont qu'un interêt secondaire (info) , fais toi suivre par une seule personne qui en fin de compte pourra faire une synthèse de la situation.
J'ai lu ta description à plusieurs reprises et en arrive à la conclusion suivante:
j'ai l'impression que le problème n'est pas d'ordre hydrique; tu dis toi même avoir regulièrement bu. Une syncope vagale est un phénomène transitoire; il suffit en général d'administrer un peu d'atropine (qui va bloquer le système para-sympathique) pour lever les symptômes; entre autre basse fréquence cardiaque responsable d'une mauvaise perfusion cérébrale qui explique le "tomber dans les pommes".
Il aurait donc été très interessant de savoir comment était ta fréquence cardiaque après l'épreuve: plutôt basse (entre 45 et 60) ou bien plutôt haute ( pouls à 3 chiffres) ?? Même chose pour la tension arterielle: quelle valeur en début de malaise á confronter avec ta tension habituelle.
Un autre élément manque; c'est ta température lors de ton malaise.

La symptomatologie pourrait evtl. faire penser à une insolation mineure ; si ça devait être le cas les perfusions (qu'elles soient salées ou sucrées) n'ont pu que participer à l'amélioration qui s'est faite durant la nuit. Tu dis toi même qu'il a fait chaud (du moins tu l'a ressenti tel que).
Tout cette analyse suppose qu'en début de course tu étais en forme; pas d'infection ou autre grippe même mineure . Restent les doigts enflés en début d'effort ... difficile à classer; peut être tout simplement des problèmes de colonne cervicale ?


Hello,

Doigts gonflés = syndrome de RAynaud ? Bernard, tu as déjà eu ces antécédents (de doigts gonflés ? matin = fraîcheur = sensibilité chez le syndrôme Raynaud).

Pour Millau, procède comme d'habitude rafraîchis-toi régulièrement la tête, (les bras et les jambes aussi).

Merci de nous tenir informés et bonne course pour Millau => On pensera à toi !!!

Koline

(au fait, lu dans DIRECT SPORT : Sébastien Chaigneau aurait eu un malaise vagal peu après son arrivée à Chamonix - Direct Sport se met au diapason de l'UTMB avec un arcticle sur Kilian Jornett " EL FENOMENO ". Le plus étonnant a été de découvrir que l'Equipe citait Ultrafondus dans un article, le jour du départ de l'UTMB !!!! that's incredible :cool: )

coureursolitaires
05/09/2009, 23h18
Hello,

Doigts gonflés = syndrome de RAynaud ? Bernard, tu as déjà eu ces antécédents (de doigts gonflés ? matin = fraîcheur = sensibilité chez le syndrôme Raynaud).


Salut,

Raynaud, ce serait au contraire doigts tout blancs, rigides, mais pas vraiment gonflés.
Mon épouse est atteinte de ce truc-là et sincèrement, c'est pas drôle pour elle !
Par contre, je ne l'ai jamais vu avec des doigts gonflés...

mustang
05/09/2009, 23h41
Slt bernard

Euh, je suis un "habitué" de ce genre malaise ( avec perte de connaissance un certain temps après l'arrivée!), la plus part du temps c'est une chute de tension! ( vraiment très très basse!)
les raisons??!! déshydratation, pertes minérales, épuisement tout simplement, tu peux me contacter en mp si tu veux!

Koline
06/09/2009, 08h36
Slt bernard

Euh, je suis un "habitué" de ce genre malaise ( avec perte de connaissance un certain temps après l'arrivée!), la plus part du temps c'est une chute de tension! ( vraiment très très basse!)
les raisons??!! déshydratation, pertes minérales, épuisement tout simplement, tu peux me contacter en mp si tu veux!


Salut Mustang, une chute de tension...
Mauvais souvenirs des 12 heures de Bures, mai 2008.
Mis a posteriori sur le compte de la fatigue, sur la tension accumulée depuis des mois et une mauvaise hydratation (hydratation mal gérée tout au long de la course).

Les doigts étaient très gonflées dans la matinée après 5 à 7 h de course (main façon Schreck). J'avais oublié mes gants alors et j'ai un léger syndrome de RAYNAUD.

Oui Eric c'est vrai, doigts qui blanchissent (qui bleuissent même) avec paresthésie, sensibilité bizarre qui se manifeste au froid (trouble de la circulation sanguine). Apparition récente pour ma part. Sans doute l'exposition fréquente aux basses °C - c'est vrai que l'on court par tous les temps.

Pour Bernard, on en revient à la déshydratation. Cela te donne plusieurs pistes à explorer pour Millau.
Mais garde confiance, ce n'est pas parce que tu as vécu un mauvais épisode qu'il va se reproduire sur le prochain ultra.
Etat d'alerte oui mais sans pression... (ou alors celle-là, tu la gardes pour l'arrivée :) )

=>Penser à boire régulièrement et salé de préférence durant la course : boisson énergétique de l'effort industriel si tu veux, ou version maison (1L thé sucrée (moyenne 60 g : dose divisée par 2 s'il fait chaud +/- 25 °C) + 1,2 g de sel = dosette sel restaurant) ou vichy st yorre ou sachet Vée dans 1 L à 1,5 d'eau (ce que je fais)... bref trouve ton bonheur...
Voir en amont de la course la prépa hydrique (faut boire au quotidien, pas seulement le jour de la course) et alimentaire (apports en oligo-éléments, sels minéraux et vitamines, macronutritments (protéines/lipides/glucides) et...en fin de compte : relax.

Bonne suite, Koline